Château Saint-Pierre

Grand cru des vins Côtes de Provence

Comment est fabriqué un vin rosé de Provence ?

Les secrets de fabrication d'un bon vin rosé de Provence ! Autour de Fréjus Les Arcs et Draguignan, le Château St Pierre maintient et partage la tradition d'un véritable rosé provençal.  

Comment est fabriqué un vin rosé de Provence ?

Pour bien comprendre comment naît un vin rosé, il faut d'abord savoir que les pigments naturels qui colorent le vin sont concentrés dans la peau des raisins noirs.

La peau et la cuvaison

La peau des raisins blancs et la pulpe de la majorité des raisins qu'ils soient blancs ou noirs ne sont pas colorés. La couleur du vin rosé va donc dépendre de la durée et de la température du contact qui se noue dans la cuve entre le jus de raisin, presque incolore, et la peau : c'est le temps de la cuvaison. Le rosé est probablement le vin le plus délicat et le plus difficile à réussir.

Le secret de la couleur du vin rosé

Le secret de sa couleur, de ses arômes, de son élégance réside dans cette intimité soigneusement maîtrisée entre pulpe et peau des raisins noirs. La cuvaison doit être assez longue pour que les pigments rouges donnent au vin sa robe rosé mais pas trop pour que les tanins ne lui retirent pas son élégance et sa souplesse. Tout l'art du vigneron provençal consiste à maîtriser cette cuvaison délicate qui ne dure parfois que quelques heures.

Comment élabore-t-on un rosé de Provence ? Chateau St Pierre Les Arcs

Dans le Var et dans les autre départements de Provence, un bon rosé est élaboré selon une certaine tradition. Lorsque la vendange de raisins noirs arrive au chai, on procède à l'égrappage, séparation des baies (grains de raisin) de la rafle (partie ligneuse de la grappe).

Le foulage des baies

Les baies sont alors foulées. Elles éclatent et libèrent la pulpe, la peau, les pépins et le jus de raisin. Cet ensemble se nomme le moût. Le moût va alors macérer dans une cuve entre 2 h et 20 h à une température contrôlée allant de 16 °C à 20°C. Ainsi les pigments et les arômes contenus dans la pellicule du raisin se mélangent au reste. On presse alors le moût pour séparer la partie solide, le marc (peau, pépin) du jus que l'on met seul à fermenter à basse température (18 à 20°C) pour préserver au maximum les arômes. Contrairement au vin rouge, c'est cette courte macération pelliculaire qui donne sa couleur et ses arômes au vin rosé.

Le pressurage direct

Une autre technique, appelée pressurage direct, consiste à presser directement les grappes entières ou éraflées et de mettre immédiatement le jus clair à fermenter.

Voir nos vins rosés Côtes de Provence (Var)

Infographie sur la processus complet de fabrication du vin rosé

 

Technique de fabrication vin rosé provence

Lire aussi 

Les cépages blancs de Provence (Côtes de Provence)

AOC Côtes de Provence: histoire

Le Château Saint Pierre vous accueille à Les Arcs (83), une localité toute proche de Draguignan, Toulon dans le Var

Source: Syndicat des vins Côtes de Provence